Google+

Lidener – Lubin Impost

Les Roses et l’Engrais

Share Button

Va-t’en d’ici, tu sens mauvais,
Disaient d’un ton sec à l’engrais
De jeunes roses indiscrètes.
— La chose est bien possible; mais
Vous qui me contez ces sornettes,
Dites-le-moi, pauvres coquettes,
Que seriez-vous sans mes bienfaits?

« Les Roses et l’Engrais »

 

 

Lubin Impost (pseud. Lidener.), 1790 – 1861

Les deux Brochets

Share Button

Un jeune brocheton nageant près de son père,
Aperçut un appât qu’entraînait le courant :
Regardez donc la belle affaire,
Lui dit-il; peut-on voir un morceau plus friand?
— C’est vrai, reprit le vieux corsaire;
Mais comme, mon enfant, j’aperçois tout auprès
Le fit qui la retient, je pense
Qu’il vaut beaucoup mieux, par prudence,
Nous passer d’un semblable mets.

« Les deux Brochets »

 

 

Lubin […]